Quels sont les impacts des addictions sur la santé ?

La dépendance à l’alcool, au tabac et aux drogues est malheureusement assez courante dans notre société. Les personnes dépendantes, ainsi que leur entourage en souffrent passablement, mais heureusement des solutions pour sortir d’une dépendance existent.

On ignore souvent que le tabac est la première cause de mortalité dans le monde, alors que la drogue occupe la troisième place, après la malnutrition et le manque d’activité physique. Le tabagisme comporte de grands risques pour les fumeurs, ainsi que pour les personnes les entourant quotidiennement. Ces derniers peuvent développer un cancer des poumons ou d’autres maladies de l’appareil respiratoire.

Quant à l’abus d’alcool, il entraîne souvent des actes de violence, des accidents de la route ou alors, provoque de nombreuses maladies telles que cancer, cirrhose, accidents vasculaires cérébraux ou troubles neuropsychiatriques. Même si des avantages ont aussi été associés à la consommation d’alcool, ceux-ci sont réservés aux personnes consommant des quantités modérées.

La prise de drogues et l’abus de médicaments ont également des conséquences dramatiques. Depuis quelques années, ces substances psychotropes engendrent une augmentation spectaculaire des visites au service des urgences des hôpitaux ou plus inquiétant encore, des décès par surdosage. L’abus de psychotropes produit une forme d’intoxication qui altère le jugement, la perception sensorielle, la mémoire, l’attention ou la coordination physique et peut également entraîner la mort. Etant donné que la drogue modifie profondément la personnalité et annihile la volonté et la persévérance nécessaire pour sortir de la toxicomanie, il est plus qu’utile de se faire suivre et d'être aidé par un spécialiste.

Pendant la grossesse, l’alcool, le tabac et les drogues, même s'ils sont consommés en petites quantités, peuvent avoir des effets considérables et irréversibles sur l’enfant qui va naître et son développement futur. Continuer à fumer pendant la grossesse implique de nombreux risques tant pour la mère que pour le bébé. Le tabagisme augmente le risque de fausses couches, d’accouchements prématurés, d’un retard sur le développement de l’enfant, ainsi que des complications à l’accouchement. La consommation d’alcool pendant la grossesse est associée à de nombreux problèmes à court et à long terme. L’abstinence est recommandée durant la grossesse dans le cas où elle est une des premières causes de retard mental chez l’enfant.

Qui devrait se faire soigner ?

Beaucoup de gens ne recherchent pas de traitement parce qu’ils pensent qu’ils n’ont pas de problème. Cependant, les «problèmes» peuvent également apparaître lorsqu’il n’y a pas de dépendance. Dans le cas de l’alcool, par exemple, des conséquences sur la santé peuvent apparaître si quelqu’un dépasse les limites recommandées par l’OMS:

  • Pour les hommes en bonne santé jusqu’à l’âge de 65 ans : pas plus de 4 verres par jour et 14 verres par semaine.
  • Pour les femmes en bonne santé ou des hommes âgés de 65 ans ou plus : pas plus de 3 verres par jour.
  • Pour les femmes enceintes : il n’y a pas de limite connue puisque l’abstinence est recommandée.

Une autre raison qui freine les personnes à chercher de l’aide est la crainte d’être stigmatisées, c’est à dire critiquées ou jugées. La dépendance doit être considérée comme une maladie qui demande un traitement adapté et non pas comme un sujet tabou ou une fatalité que l'on doit subir. N’importe quel individu, indépendamment de son niveau social, de son âge et de son sexe, peut être vulnérable face à la drogue. Les personnes les plus à risque sont celles qui souffrent d’une maladie mentale. Quelle que soit la drogue, cette dernière marque le fonctionnement du cerveau et une fois exposé, il est très difficile de contrôler les prises.

Les amis et la famille sont peut-être les premiers à reconnaître les signes de toxicomanie. Une reconnaissance précoce augmente les chances de succès du traitement.

Les signes à surveiller :

  • Changement de loisirs ou d’activités
  • Nervosité, irritabilité, fluctuation de l’humeur
  • Besoin inexplicable d’argent
  • Repli sur soi, peu de considération pour les autres
  • Consommation abusive et régulière

Traitement proposé :

Un traitement au sein de notre équipe peut se relever judicieux, si vous ou un de vos proches aimeraient :

  • Arrêter de fumer
  • Discuter de votre / sa consommation d’alcool pour vérifier si vous / il / elle a un comportement à risque.
  • Pour réduire ou diminuer sa consommation d’alcool.
  • Pour arrêter votre / sa consommation de drogues
  • Pour obtenir du soutien et de l’aide sur la façon de se comporter au mieux avec un parent / ami qui consomme de la drogue
  • Pour obtenir des conseils sur la façon de faire face à un enfant qui consomme de la drogue.
  • Pour obtenir des conseils sur la meilleure façon de prévenir une dépendance si vous avez un parent qui l’est.
  • Pour arrêter de fumer / boire / consommer des médicaments parce qu’une grossesse est prévue
  • Il existe des traitements efficaces face à ces dépendances. Très souvent ils associent une médication et une psychothérapie appropriée à vos objectifs.

Matrix psychiatrie et psychothérapie
Rte du Jura 12a / 1700 Fribourg
Tel 026 424 16 29
Fax 026 422 15 28
info@matrix-psychiatrie.ch
www.matrix-psychiatrie.ch