La colère est une émotion qui se manifeste lorsque quelqu’un ou quelque chose a porté atteinte à nos valeurs, s’est opposé à nous ou a fait surgir en nous de la frustration. La colère donne l’impression de pouvoir nous défendre contre des attaques venues de l’extérieur. Il est normal que les enfants comme les adultes ressentent de la colère de temps en temps et la manière par laquelle nous exprimons ce sentiment est très différente chez chacun de nous. Elle est souvent influencée par notre sexe, notre culture ou nos croyances religieuses.

Si nous l’exprimons d’une manière utile et constructive, la colère peut conduire à des changements positifs. Par exemple, les gens, qui se sentent en colère contre l’injustice sociale, obtiennent souvent des résultats positifs en faisant entendre leur voix et ainsi apporter des changements durables dans leur environnement.

Mais lorsque la colère nous submerge et gâche le meilleur de nous-même, elle peut conduire à de graves problèmes dans la vie familiale, au travail ou également être une menace pour la santé. La colère mal gérée peut entraîner des agressions envers d’autres personnes, des violences conjugales, des accidents de la route ou d’autres comportements violents. Les personnes n’arrivant pas à maîtriser leur colère sont plus susceptibles de tomber malades et d’éprouver des difficultés à lutter contre les maladies.

Apprendre à gérer sa colère consiste à :

  • Résoudre les problèmes
  • Ne pas être esclave de ses émotions
  • Apprendre à ne pas se fâcher trop souvent ou trop longtemps

Quelles sont les causes de la colère ?

Il existe quatre situations typiques qui déclenchent la colère : la frustration, l’irritation, la contrainte et l’injustice. Certaines situations appartiennent à plusieurs catégories.

  • Frustration : la colère est une réaction courante lorsque nous essayons d’accomplir quelque chose d’important et qu’un imprévu en empêche le succès.
  • Irritations et nervosité : les tracas quotidiens sont ennuyeux et peuvent déclencher la colère.
  • Injustice : être traité de manière injuste peut également déclencher la colère.

Comment puis-je savoir si ma colère est un problème ?

  1. Trop fréquente. Parfois appropriée et utile, la colère nous pousse à résoudre les problèmes. Toutefois, si nous faisons face à beaucoup de colère tous les jours ou presque, notre qualité de vie, nos relations sociales et notre santé peuvent en pâtir lourdement.

  2. Trop intense. Très envahissante la colère est rarement une bonne chose. La colère déclenche une décharge d’adrénaline et une variété de réactions physiologiques (par exemple, le cœur bat plus vite, la respiration augmente, etc).

  3. Dure trop longtemps. Lorsqu'un sentiment de colère perdure, ceci a de lourdes conséquences sur notre humeur et notre corps. Quand nous sommes constamment en colère, même les plus petits détails peuvent nous mettre hors de nous.

  4. Conduit à la violence. Nous avons plus tendance à devenir agressifs quand notre colère est intense. S’en prendre aux autres, soit verbalement soit physiquement n’est pas un moyen efficace pour régler les conflits.

  5. Perturbe le travail et les relations sociales. La colère intense et fréquente peut entraîner des problèmes dans nos relations avec les collègues, les membres de notre famille et les amis.

Si vous estimez que votre colère est hors de votre contrôle ou qu’elle a un impact trop important dans votre vie et dans vos relations aux autres, il est utile de suivre une psychothérapie ciblant la gestion de la colère.

Matrix psychiatrie et psychothérapie
Rte du Jura 12a / 1700 Fribourg
Tel 026 424 16 29
Fax 026 422 15 28
info@matrix-psychiatrie.ch
www.matrix-psychiatrie.ch